08
août
07

Ma “manche virtuelle”


Il vous est sûrement déjà arrivé de rencontrer sur la blogosphère des bannières ayant eu l’audace d’arborer la photo d’un iBook, d’un iPhone ou encore d’un Nabaztag (toute ressemblance avec des personnes ayant existé sur un blog ne serait que pure coïncidence :-) ), suivie d’une mention : « Payez-en moi un » ,cette mention renvoyant la plupart du temps vers un compte Paypal.

Certes, il est vrai qu’il faut en avoir du culot, et de telles pratiques en ont énervé (et continueront d’en énerver) plus d’un. Et bien chers lecteurs, je n’aurai jamais cru pouvoir en arriver là (tout simplement parce que 1/ j’ai horreur de quémander et 2/ Je suis bien assez grand pour prendre mes responsabilités), mais c’est aujourd’hui que je remets une partie de mes vacances entre vos mains (Vous auriez cependant raison de me dire qu’encore 14 Millions de français ne partent toujours pas en vacances).

Avant tout, petit (ou long, tout dépend comment vous percevez la chose) retour sur une actualité encore toute « chaude »…

Nous sommes ce Lundi 6 Août dernier, je rentre à 1h00 du matin (en scooter) de chez un ami d’une nuit de travail sur mon blog (je ne dispose pas de connexion internet chez moi). Je suis fatigué, rêve dejà de mon lit et non loin de la rue du Louvre, je me surprends (je suis en général un citoyen respectueux de la signalisation) à démarrer 1/4 de seconde trop tôt avant le passage au vert. Un détail qui n’a pas échappé à ces messieurs de la Police, visiblement en « planque » à cet instant précis. « Vous vous mettez sur le côté ». Je m’exécute. « Vos papiers et ceux du véhicule ». Mince, ils sont chez moi. Je tente en vain de leur expliquer que j’habite à 200m, que je peux aller les chercher en leur compagnie. Ils hésitent un instant, mais semblent finalement plus satisfaits à l’idée de m’emmener faire un petit tour au commissariat (ça doit être vraiment calme Paris en Août). Petite anecdote sur la route : au même croisement ou ils m’ont vu anticiper sur mon démarrage, le policier au volant accélère à 20m du feu lorsque celui-ci passe au orange…(sans gyrophare qui plus est).

Nous voilà rue du Croissant, dans le deuxième arrondissement. On me fouille, me parle avec un « Monsieur » à chaque fin de phrase (sur un ton à l’opposé de la cordialité que l’on pourrait supposer). Leur sérieux ferait presque frémir. Voilà enfin qu’on me signale que je ne serai « libéré » qu’après 4h de garde-à-vue, en vertu de ce que leur autorise la loi. A la vue de mon dépit, j’ai l’impression que le chef de brigade va jouir. Je joue le jeu, assume le fait d’avoir oublié mes papiers, malgré la démesure de l’action entreprise : ils sont à un moment donné 8 policiers (8 !!!) autour d’un ordinateur à vérifier si je dispose d’antécédents avec la justice (je précise que non :-) ) : je n’ose pas leur demander s’ils ne veulent pas appeler des renforts… Ils décident d’envoyer une patrouille au domicile de mes parents (dans le Rhône), pour vérifier que j’ai été honnête dans ma déclaration. C’est confirmé, mais visiblement pas assez, puisqu’ils décident de vérifier mon adresse à Paris aussi (Nous étions vraiment à 200m du lieu lors de mon interpellation…).

Plus les minutes s’écoulent, plus mes préjugés sur la police deviennent réalités. Des cowboys. Des vrais. Qui se sont cru en plein Clint Eastwood à me hurler dessus pour rien. Gratuitement. Avec toujours cette impression qu’ils donnent à porter le poids du monde sur leurs épaules. A ma connaissance, on n’engage personne de force dans la sûreté publique, non ? (Note pour plus tard : toujours faire un métier que l’on AIME) On me laisse rentrer chez moi après 3h30. Je vous passe les détails de ma « sortie » et les réflexions déplacées à mon encontre La nuit est courte, Richard m’attends le lendemain chez Moovement. Je parle, je parle, mais vous devez vous en moquer pas mal. Bien entendu, je suis fautif, mais en un sens, ce message est un appel qui se veut être à la hauteur de la démesure de la procédure.

Parlons à présent des retombées « financières » :

  • Un feu rouge « grillé » : 90 €
  • Défaut de présentation de carte grise : 45 €
  • Défaut de présentation de papiers d’identités : 11 €
  • Défaut de rétroviseur (arraché le même week-end) : 35 €

Soit un total à 181 euros.

181 €, c’est :

- Presque un mois de nourriture

- Beaucoup pour un étudiant en contrat de stage

Voila. Le but de ce post était également de vous faire réagir sur certaines pratiques de ceux qui sont censés assurer notre sécurité. Et si en relisant ce billet je n’ai pas eu le sentiment de retranscrire cette expérience de la façon la plus réelle possible, j’espère quand même qu’elle vous donnera envie d’apporter votre pierre à l’édifice.

Il est hors de question de vous réclamer cette somme (comme dit précédemment, je suis moi-même un peu réticent à ces pratiques), et j’avoue en toute honnêteté avoir également ouvert un compte Paypal pour me rendre compte des retombées qu’un buzz peut avoir. Mais c’est justement à ce titre expérimental, je me lance dans ce qui est (et sera), ma dernière « manche virtuelle ».

A votre bon cœur Messieurs Dames. Pour faire un don, cliquez sur la bannière ci-dessous :

    

 

 

 P.S : je suis évidemment ouvert à toutes critiques, si elle sont argumentées

 

Téléchargez ici le code de la bannière

 

 

  • Facebook
  • TwitThis
  • Tumblr
  • Digg
  • del.icio.us
  • co.mments
  • Technorati
  • MyShare

8 Commentaires sur “Ma "manche virtuelle"”


  1. 1 Romain Corraze août 8th, 2007 at 12:53
    MyAvatars 0.2

    N’hésitez pas à m’envoyer un mail pour récupérer le code HTML de cette bannière !

  2. 2 my architect août 8th, 2007 at 1:02
    MyAvatars 0.2

    Ah ben tu fais bien de parler de manche virtuelle parce que moi quand j’y pense je dois de l’argent à mon banquier, je voudrai faire un grand voyage et me payer un super grand appart et precisons, je bosse gratos….

    Et sinon tu as un casier maintenant? c abusé, on dit merci monsieur qui?

    Etant donné ma situation actuelle ma générosité ne pourra pas dépasser les 2 ou 3 euros!

    bon courage

  3. 3 Romain Corraze août 8th, 2007 at 3:14
    MyAvatars 0.2

    Merci à tous de faire avancer mes dons, en particulier Richard Menneveux, Eric Tenin, Matthieu Fouchard ou encore Anthony Arsac. Nous en sommes à 106,35 € pour le moment ! Le buzz fonctionne plutôt pas mal pour le moment : j’y crois !

  4. 4 Marin août 8th, 2007 at 5:14
    MyAvatars 0.2

    Qu’est ce que tu feras avec l’éventuel argent superflu?
    Un don à une association caritative?

  5. 5 Romain Corraze août 8th, 2007 at 5:23
    MyAvatars 0.2

    Tu me poses une belle colle : je voulais bloquer les dons à 181 € au départ. Maintenant, si je décide de laisser libre court aux donations, je peux effectivement envisager cela. 180 pour ces contraventions et 180 pour une association, ça pourrait être intéressant, qu’en pensez-vous tout le monde ?

  6. 6 my architect août 8th, 2007 at 8:41
    MyAvatars 0.2

    oui je connais une super association qui s ‘appelle my architect..lol

    super bonne idée!

  7. 7 Charles Collart Dutilleul août 8th, 2007 at 9:48
    MyAvatars 0.2

    New

    Comme tu le sais, je viens à peine de rentrer d’australie et donc je suis fauché mais je tiens à t’aider:
    Demain j’ai pocker: un bon pot est à la clé!

    Si je gagne c’est pour toi!

    En ce qui concerne la police cela ne m’étonne pas… Il laisse faire les rats mais toi tu te feras toujours controler!

    assé de ça = je me casse! (Australie!)

    Cheers

    Ton Fréro Charles

  8. 8 Romain Corraze août 9th, 2007 at 7:03
    MyAvatars 0.2

    Bonne chance pour le poker alors :)

    L’émigration, c’est bientôt pour moi aussi…

Laisser un commentaire